Méthode En savoir plus

DISPOSITIF

Assis à la table, face au Champ, les yeux fermés, on laisse les mains entrer en contact avec l’argile et suivre les mouvements qui viennent, librement, sans volonté de «faire « ou de représenter quelque chose. On se laisse guider par son ressenti et le besoin qui se fait sentir dans les mains, les poignets, les avant bras, les coudes,…

L’accompagnant suit et soutient ces impulsions par quelques interventions verbales.
Il nous encourage à écouter nos sensations afin que nous trouvions réponse dans l’argile grâce à nos propres mouvements, à laisser le processus se faire à travers la matière.

C’est l’élan vital qui porte la dynamique de ce processus et qui cherche à se frayer un chemin pour arriver à s’exprimer. Grâce à lui et au soutien de l’accompagnant, on se sent de mieux en mieux connecté à son potentiel intérieur, à sa propre force et sa propre efficacité.  Les mouvements sont plus créatifs et ajustés à nos besoins profonds.

En fin de séance, un échange verbal avec l’accompagnant permet de s’approprier ce qui a émergé durant le travail: quelles sont mes ressources? Quel est mon potentiel intérieur nécessaire à mon équilibre?

Avec l’enfant, le travail suivra un autre canevas, adapté à son âge. Il joue dans la terre contenue le cadre de bois. Il garde les  yeux ouverts et l’accompagnant lui assure une sécurité et une présence contenante. Ce faisant, il observe l’utilisation que l’enfant fait ou pas de ses outils personnels tels que le toucher, la préhension, l’équilibre, les pressions,… Par quelques interventions il peut l’aider à développer de nouveaux outils  et trouver une orientation. Par sa présence, l’accompagnant est le témoin, et celui qui permet, en assurant un cadre sûr.
Voir www.champdargile.eu, rubrique «actualités», un film illustrant le développement de l’enfant avec le Champ d’argile®.

Revenir à la méthode